Voyager à travers l’histoire de l’ethnie Rohingya en Birmanie

La Birmanie est une destination de choix pour ceux qui souhaitent passer des aventures culturelles dans la partie sud-est du continent asiatique. Parmi les adresses intéressantes de cette contrée, l’État d’Arakan propose de nombreux attraits permettant de parcourir en quelque sorte la civilisation locale. Les touristes seront, par exemple, invités à découvrir l’histoire de l’ethnie Rohyngia. Celle-ci représente une des minorités les plus persécutées au monde. Elle a marqué le système sociopolitique de la nation. Il s’agit de migrants musulmans en provenance du Bangladesh durant la période coloniale, des fils de commerçants et soldats arabes, bengalis, mongols, turcs et même portugais. L’identité de ce groupe est toujours controversée. Les Rohingya ont perdu, au fil des générations, leur caractère bengali et parlent généralement une langue indo-aryenne. Pendant l’impérialisme au XIXesiècle, ils sont employés en tant qu’ouvriers agricoles. Lors de la première guerre entre la Birmanie et l’Empire britannique, ils sont supplétifs dans l’armée britannique, tandis que les indépendantistes birmans les considèrent comme des traitres.

Mrauk U, une ville où vit la majorité des Rohingya en Birmanie

Pendant leur séjour en Birmanie, les touristes seront invités à découvrir les attraits de Mrauk U, une ville où l’ethnie Rohingya est la plus représentée dans la contrée. Parmi les merveilles à contempler dans cette cité, les majestueux temples sont à ne pas manquer. Les aventuriers pourront, par exemple, visiter le Paya Shittaung, une bâtisse qui comporte 80 000 statues de bouddhas. À quelques encablures de ce sanctuaire se trouve le Paya Dukkanthein qui représente un impressionnant monastère. À l’intérieur de ce site, on aperçoit notamment des couloirs larges et courbés. Pour continuer leur aventure, les routards auront l’occasion de rejoindre le Paya Andaw. Ce lieu de culte abrite de nombreux bouddhas et des stupas grandioses. Par ailleurs, la dégustation de diverses spécialités culinaires de cette localité constitue une autre façon de s’imprégner de la culture des ethnies qui y habite. Entre autres délices à savourer, on cite les grillades de fruits, les smallpatatoes ainsi que des plats à base de fruits de mer.

Sittwe et ses problèmes interethniques avec les Rohingya

Pour terminer leur voyage à Myanmar, les routards pourront rejoindre Sittwe afin de découvrir les aspects socioculturels des ethnies locales. Pour ce faire, il est possible de visiter quelques sites dignes d’intérêt. Le viewpoint et le marché aux poissons sont des lieux célèbres qui valent des détours. Les aventuriers auront également l’opportunité de s’adonner à une petite promenade pour observer d’anciens bâtiments coloniaux, des pagodes ainsi que la mosquée. Cette dernière est, pour des raisons de sécurité relatives aux troubles interethniques, interdite à la visite. Ainsi, elle est inaccessible même aux touristes. Ceux-ci se contentent souvent de prendre des photos à l’extérieur. En outre, il convient de noter que ceux qui souhaitent se rendre dans cette ville doivent passer un contrôle strict et renforcé à l’aéroport.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *