Hiver 2019

Aujourd’hui, revenons sur l’hiver 2019. S’il fut humide ou glacial dans la même journée à Montréal, il fut particulièrement enneigé lorsqu’il y avait la possibilité de sortir de la ville.

Une première escapade nous aura mené dans la région de Val David / Val Morin. C’est ici que se trouve justement le parc régional Val David / Val Morin. C’est un véritable réseau de plein-air au cœur des Laurentides.
Cette fin de semaine là, la température oscillait aux alentours des – 30c . Rien pour arrêter notre pause d’urbanité et nous empêcher de profiter d’un soleil éclatant. Nous profiterons donc des 2 accès du parc pour aller enfiler nos raquettes et braver le froid. Nous irons dans le secteur Dufresnes de Val-David puis dans le secteur Far-Hills à Val Morin.

Notre seconde sortie, et parce qu’il faut varier les plaisirs, nous amena, quant à elle, vers le sud de Montréal. C’est dans les Cantons de L’Est au parc du Mont Orford que nous sommes allés. Un classique là aussi, été comme hiver.C’est le sentier du Pekan qui nous accueillit, cette fois-ci sans raquette. L’attrait de cette petite rando familiale étant le point de vue à mi-parcours sur le parc, son lac et l’Estrie en fond de décors. Encore une fois une belle rando familiale accessible et suffisamment variée pour garder l’intéret à tout âge.

Finalement, le temps et la routine ne laissent pas toujours le temps de quitter la ville. Il faut aussi parfois s’en accommoder. C’est au Mont Royal à Montréal, dans le secteur du lac aux castors que nous avons pu profiter un peu des joies de l’hiver. De grandes glissades y sont montées chaque année pour le plaisir des petits et des grands. Le Mont Royal trace aussi des pistes de ski de fond; celles ci sont régulièrement empruntées par les visiteurs ou bien les sportifs urbains.

En Banlieue, à Laval, le coureur des boisés, petit ilot de verdure aura vu 2 nouvelles paires de jambes s’initier au ski de fond ; encore une fois, un autre prétexte à s’oxygéner l’esprit dans cette quotidienneté qui nous pousse systématiquement à aller toujours plus vite, plus virtuellement et à répétition dans des actions et gestes formatés.