automne 2015

photo de Julien LebretonAhh l’automne … souvent une saison de transition vers l’éternel grand froid québécois qui nous rapproche des journées trop courtes et avec trop peu de lumière, si belle soit elle à cette période ; Mais avant que les arbres se dénudent de leurs parures, nous avons, chaque année, droit au magnifique spectacle que nous offre Dame Nature avec la période des couleurs ; Ce sont alors des bouquets de couleurs qui s’entremellent à perte de vue.
Cette année, ce fut l’occasion de renouer avec une lointaine passion pour la marche en nature, trop longtemps mise de coté avec des enfants grandissant  mais maintenant en age de profiter pleinement d’une marche en foret.Photo de Julien Lebreton
Cette année, c’est vers les Laurentides que nous nous sommes dirigés et plus précisement vers le Parc de la rivière Doncaster proche de la ville de Sainte Adèle. Agréable parc ou la majorité des sentiers serpentent le long d’une rivière ou la succession de chutes et remous laissent en fond sonore les bruits de la nature reprendre leurs droits pour finalement nous faire oublier les 2h passées sur l’autoroute 15.

—–

Mais maintenant, pourquoi les feuilles changent-elles de couleur à l’automne ? [ Source: Meteomedia ]

Le changement de couleur qui s’opère sur les feuilles à l’automne est lié à la baisse de luminosité.

Les arbres ont besoin de la lumière du soleil pour faire de la photosynthèse, le processus par lequel ils purifient l’air. Les feuilles se gorgent alors de chlorophylle, une substance qui leur donne une teinte verte et qui contribue à l’absorption des rayons.

À l’automne, les rayons du soleil frappent moins directement notre hémisphère; le manque de lumière indique aux arbres qu’il est temps de se mettre en dormance pour l’hiver. Moins de lumière, donc moins de photosynthèse, et moins de chlorophylle dans les feuilles.

Il se forme alors une sorte de bouchon à la base des feuilles, qui empêche la circulation de la chlorophylle. Les feuilles reprennent ainsi des teintes de rouge, de jaune et d’orangé, leurs couleurs naturelles, avant de mourir.

Il faudra ensuite plusieurs jours de grands vents pour détacher les feuilles des branches et dénuder les arbres.

—–

Voyez ci-dessous plusieurs photos de notre balade automnale

Pour voir davantage de photos des Laurentides, poursuivez votre visite sur julienlebreton.com